giulia bertone sprint veloce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

giulia bertone sprint veloce

Message  alfavap le Dim 7 Sep - 17:17

enquête Auto retro
mes réponses
Prénom-Nom : PHILIPPE Ghislain
Modèle possédé : GIULIA SPRINT VELOCE 1600 Type 10105
Millésime : 1962
Kilométrage : plus de 100 000
Nombre de propriétaires précédents : 1


Questionnaire sur l’Alfa Giulia GT

1) Quand/comment avez-vous connu l’Alfa Giulia GT et quand avez-vous décidé d’en acquérir une ?
2) Dans quelles conditions avez-vous acquis le modèle que vous possédez ?

Réponse aux deux questions

En 1965, j’ai eu une berline Giulia TI 1600 5 vitesses que j’ai gardée trois ans. J’ai eu l’occasion d’acquérir un Bertone 1750 à l’état d’épave que j’ai remis en route tant bien que mal. Revendu à ? ? ?
En 1990, j’ai eu l’occasion d’acheter un coupé 1600 pour 40 000 FF. (première main arrivant de la Côte d’Azur. Tout marchait mais pas au top ! Un ami de VEC Racing l’avait achetée pour faire de la course. Au premier voyage, j’ai coulé une bielle (trous de graissage bouchés) !

3) Que vous inspire le style de l’Alfa ?

La ligne est très pure et les volumes parfaitement équilibrés. Le dessin de l’auto ne vieillit pas.

4) Que diriez-vous de ses qualités routières ?

- Direction précise à condition d’avoir une suspension parfaite et un boîtier sans jeu !
- Suspension avant : le guidage est bon et peut être amélioré en augmentant le diamètre de la barre stabilisatrice (les ressorts ont tendance à s’avachir avec le temps).
- Suspension arrière bien guidée et bien amortie malgré un pont rigide.
- Tenue de route très satisfaisante avec tendance au survirage et au délestage de la roue intérieure en virage court. Déversement de la caisse qui limite la conduite sur circuit
- Freinage assisté 4 disques sans défauts.

5) de ses performances

Pour le 1600, même à deux carbus, les performances sont très insuffisantes ! Le couple copieux rend l’auto très agréable (1500 t/mn en 5ème). Montées en régime rapides sur les intermédiaires. Modèle sous-motorisé.

6) Que pensez-vous de la mécanique (moteur-boîte) ?

Moteur exceptionnel coupleux et vif (surtout avec un volant allégé). Peu d’entretien sur les soupapes si elles sont bien réglées au départ (bon choix des pastilles).
Boîte agréable, solide et bien synchronisée.
Pont arrière qui se fait ignorer.
Refroidissement sans faille. Le moteur ne chauffe jamais.
Bien laisser le moteur prendre sa température avant de prendre des régimes de plus de 3500 tours (gage de longévité).

7) Que pensez-vous de la finition, de la qualité de construction et de l’ambiance intérieure ?

C’est une auto artisanale. Le montage des glaces arrière est un chef d’œuvre de bricolage ! Les charnières étant des cubes de caoutchouc.
Tableau de bord quelconque qui date. La conception des portes les rend difficiles à régler et elles ont tendance à se voiler.
L’ouverture du coffre par levier intérieur n’est pas pratique.

8) En dehors d’un usage « loisirs » le week-end, l’Alfa est-elle, selon vous, facilement utilisable au quotidien et/ou pour partir en vacances ?

On peut se servir de cette auto tous les jours sans aucun problème. Je pars en vacances avec le 1600 sans problèmes.

9) La fiabilité d’ensemble est-elle bonne et quelles sont les éventuelles faiblesses ou points à vérifier ?

Dans l’ensemble, la fiabilité est bonne. A surveiller :
- L’électricité, les connexions à resserrer et à nettoyer, régulateur, dynamo et démarreur.
- La pression d’huile et son niveau.
- La propreté du radiateur (rinçage tous les deux ans).
- La tension et l’usure de la chaîne de distribution.
Les carburateurs WEBER ne se dérèglent pas et sont d’une fiabilité à toute épreuve

10) Quelle est la consommation (suivant l’utilisation) ?

De 8 litres à 110 km/h sur route, 10 à 11 litres en ville.

11) Les pièces (mécanique, carrosserie) sont-elles toutes facilement disponibles ? Auriez-vous quelques bonnes adresses ?

Disponibles pour tout ce qui est frein, allumage, dynamo, démarreur. Egalement pour tout ce qui est moteur, boîte, suspension, etc. chez les spécialistes (VHB Asnières, Quadrifoglio, Victor parts etc.). Pièces en Angleterre.
Non disponibles : pièces de carrosserie. Il faut réparer (tôle de bas d’aile, pontons etc.…).

12) Y a-t-il des anecdotes et des souvenirs particuliers qui vous reviennent à l’esprit au sujet de votre Alfa ? N’hésitez pas à rentrer dans les détails…

Pannes : autoroute A10 :
- Amboise. Bielle coulée, moteur bloqué.
- Blois : pignon de pompe à huile, plus d’allumage ni de pression.
- Côte Basque : joint de culasse claqué à la suite d’une fuite au couvercle cache-culbuteur. Démontage de la culasse dans mon garage (photo), douze heures avec des plaques d’appui en raison de la corrosion des gougeons. Impossibilité de mettre les cales pour bloquer la remontée des chemises, ce qui m’a obligé à louer un porte-voiture pour l’emmener à la concession de Mont de Marsan qui m’a remis tout en état !
A propos de ce problème de cache-culbuteur, le moteur a eu un retour de gaz chaud dans le haut moteur avec une petite explosion qui a détérioré le joint à l’avant du cache. Ce qui fait que l’huile était projetée sur le ventilateur, inondant la totalité du compartiment moteur et plus. A tel point que ma femme qui me suivait voyait son pare-brise inondé sans savoir d’où cela venait ! Et pourtant il ne pleuvait pas…

13) Au total, quels sont, à votre avis, les qualités et les défauts de la Giulia GT ?

Qualités : moteur, boîte, tenue de route.
Défauts : finitions, aérodynamisme, visibilité arrière, corrosion présente en permanence (mise en peinture des châssis et des planchers, etc.…). Braquage insuffisant. Direction lourde en manœuvre.

14) Quels sont les points à vérifier au moment de l’acquisition ?

Voir rubrique 22.

15) Quels ont été les travaux importants qui ont été effectués sur votre voiture et pour quel montant ? Pourriez-vous m’indiquer les tarifs des travaux importants qui doivent être effectués régulièrement ?

- Moteur : équilibrage du vilebrequin et allègement du volant
- Remplacement des sièges de soupapes, des guides et des poussoirs
- Chaîne de distribution
- Embrayage complet
- Pignon de pompe à huile
- Pompes à essence et à eau
- Réfection du radiateur
- Rien sur la boîte châssis et accessoires
- Servofrein, pompe de frein
- Disques avant et flexibles
- Cylindres de roue
- Toutes les rotules avant (suspension, direction)
- Silent bloc de barre stabilisatrice
- Silent bloc de bras arrière de suspension
- Amortisseurs AV AR
- Echappement complet
- Allumage électronique
- Réglage des carburateurs et nettoyage.

16) Avez-vous (eu) d’autres voitures anciennes ?

Je possède :
- une Giulia type 10123 spider Pinin Farina (en plus 1600 avec carburateur Solex double corps d’origine).
- une Mini Jet Black de 1988 restaurée et réalésée en 1100 (puissance portée à 75 CV).
- une BMW 728 I de 1985.
J’ai eu deux R 5 Turbo pendant 5 ans.

17) L’Alfa est-elle facile à entretenir et trouve-t-on facilement des garages capables de s’en occuper ?

L’entretien est facile (vidange, plaquettes, purges, nettoyage radiateur). Cela peut se faire partout (y compris amortisseurs). Pour tout le reste, moteur, boîte, suspensions, il faut faire appel à un spécialiste. Certaines concessions Alfa sont capables de faire ces réparations. Sur Paris : VEC Racing, Busson, Agence Alfa à Mont de Marsan (garages que je connais).

18) Quelles sont les pièces communes avec d’autres modèles de la marque voire d’autres marques ?

Tout ce qui est Bosch ou Marelli (démarreurs, dynamo, allumeur, phares etc.…) et tout ce qui est freins, étriers, cylindres de roue et pompe sont des pièces communes à d’autres marques. Les autres pièces sont communes à toutes les séries Bertone (portes, accessoires, radiateur, pompe à eau, pompe à huile etc.…).

19) Prix et périodicité des révisions classiques ?

Je fais cela moi-même ! Sauf les vidanges (à faire chaque année).

20) Type de carburant utilisé ?

Sans plomb 95 ou 98 à condition d’avoir les sièges de soupape ad hoc.

21) A combien peut-on acquérir, selon vous, une Giulia GT et la cote évolue-t-elle ?

En état d’usage, 25 000 €. La cote monte surtout sur les premiers modèles tels que la Giula GT Sprint Veloce.

22) Quels sont vos conseils d’achat (millésime, état, historique, etc.) ?

Il y a le choix entre le 1600, le 1750 et le 2000 ! C’est une question de choix de puissance et de couple, les structures et équipements des trois modèles étant similaires. Dans tous les cas acheter :
° Une auto sans corrosion (pontons, bas d’aile, soubassement, coffre etc. …
° Une auto dont la provenance est connue (différents propriétaires) et dont les numéros châssis et moteur sont identifiables.
° Une auto avec les justifications des entretiens et réparations.
° Contrôle technique OK, bien sûr.
° Se méfier des autos qui roulent peu (vieillissement des durites, roulements marqués, joints grippés etc.…).
° Faire un essai en prenant au moins 5 800 tours (bruits de pont, bruits de boîtes), freinage en ligne etc.…
° Le payer au prix
° Vérifier que le mécanisme est authentique (moteur 1600 dans une caisse de 1600 etc.…).
° Vérifier l’alignement des portes (très difficile à réaliser), corrosion des bas de portes et voilage.


23) Merci de laisser votre nom et vos coordonnées (adresse + téléphone) pour qu’on puisse vous envoyer un exemplaire du numéro d’Autoretro et vous contacter, le cas échéant.

24) Les photos (300 pis minimum, svp) sont à envoyer à lombard.julien@ymail.com et en copie à autoretro@lva.fr en précisant bien votre nom dessus. Merci.
avatar
alfavap

Messages : 5
Date d'inscription : 21/12/2011
Age : 79
Localisation : 78100

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum